21 mai 2007

Allier humanitaire et écologie

Desktop_6    À l'heure où le réchauffement climatique et le développement de l'Afrique deviennent des enjeux majeurs pour notre génération, la question qui est utile de se poser est comment allier ces deux problématiques sans que l'un pâtisse de l'autre et réciproquement. En effet, partir en Afrique pour mener à bien une mission humanitaire coûte écologiquement cher, le trajet de Paris à Bamako représente 4141 km et est donc fortement consommateur en kérosène. Heureusement, cet enjeu n'est pas nouveau et des solutions ont été trouvées, non pas pour réduire la pollution émise par les avions, mais pour permettre le captage naturel de cette pollution.
    Les solutions sont multiples, permettre la plantation et la reforestation d'arbres en certains points du Globe, aider au développement de technologies moins consommatrices d'énergie et donc moins émettrices de pollution. Ces projets sont pour le moment porter par des ONG du type "Action Carbone" de Yann Arthus-Bertrand, ou encore par "CO2solidaire". Ces programmes en plus de permettre ce que l'on nomme la  compensation des émissions de carbone (scientifiquement dioxyde de carbone, CO2), sont également des promoteurs d'importants projets de solidarité internationale.

    Cependant, cette démarche ne doit en aucun cas nous empêcher de modifier notre mode de vie, de le rendre moins polluant, moins consommateur d'énergie et de matière première. Disons, que cette solution de la compensation des émissions de carbone est un palliatif et non une solution au problème global et majeur qu'est le réchauffement climatique.

    Ainsi, vous pouvez vous connecter sur le site d'actioncarbone puis vous cliquez sur "calculer vos émissions de CO2" et là vous entrez votre mode de transport, votre lieu de départ et votre lieu d'arrivée. Puis s'affiche la somme de compensation que vous pouvez payer si vous le souhaitez. Cette initiative n'est une affaire d'écolo-farfelus, mais une méthode viable et pérenne pour l'avenir. En effet, il faut savoir que tous les sommets du GIEC (groupe des Nations Unies sur le Climat) a fait compenser toutes ses émissions de gaz carbonique, de tous les membres présents à la conférence.

    Dans notre cas, et pour nous rendre à Bamako et faire un aller-retour, cela nous en coûtera 27,33 euros pour compenser les 1800 kilos de CO2 que j'aurai produit dans le déplacement.

Pour de plus amples informations:

Le site du GIEC sur le réchauffement climatique www.ippcc.ch
Le site d'action carbone www.actioncarbone.org
Le site de CO2 solidaire www.CO2solidaire.org
Enfin, un classique du genre, le site de l'ADEME www.ademe.fr

Posté par Magnadaoue à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Allier humanitaire et écologie

Nouveau commentaire